La republique est laique - testprog.ru

Cours de Histoire-géographie - La République, les religions et la

Ainsi, la révision constitutionnelle du établi le principe de lorganisation décentralisée de la République. Celle du 1er mars 2005 a proclamé lattachement du peuple français «aux droits et devoirs définis dans la Charte de lenvironnement dont notamment le développement durable, développement durable, développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Il sagit de contribuer à la cohésion sociale et de favoriser lamélioration de la condition des plus démunis. Par ailleurs, les dernières révisions de la Constitution ont introduit de nouveaux principes.

(ouvert à tous les citoyens majeurs égal (chaque électeur dispose dune voix) et secret (chacun vote librement à labri de toute pression). Enfin, le caractère social de la République résulte de laffirmation du principe dégalité.

Parce que la République porte une exigence de raison et de justice, il revient à lÉcole française de contribuer à bâtir du commun, de légalité, de la liberté et de la fraternité. La liberté de conscience et des cultes est garantie par la neutralité de létat à légard de toutes les croyances et de tous les cultes. Elle est garantie notamment par la séparation des églises et de létat, ainsi que par la lacité des pouvoirs et de lenseignement public.».

La Lacité est une part importante de la Liberté garantie aux Citoyens. Deux principes simples 1 La Constitution du, «titre 1er De la souveraineté, art. 2 La France est une République indivisible, laque, démocratique et sociale.

Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans lintérêt de lordre public. Art. 2 La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte.