Le revenu universel de vie - testprog.ru

Financement du revenu de vie: une bonne affaire pour les

Se penchant sur la mise en place du RSA, Philippe Mongin, membre du Conseil danalyse économique faisait de cet enjeu une question démocratique : La transparence du système de transferts positifs ou négatifs décidés par lÉtat au-delà, donc, du système de solidarité lui-même se recommande au nom du principe de légitimité démocratique. A moins que ce système ne se généralise à létranger. Le retour de la planche à billets? Ne riez pas, cette proposition est très sérieuse. Dans les années 1920 déjà, un ingénieur britannique, Clifford Hugh Douglas proposait la mise en place dun «crédit social». Il importe non seulement que justice redistributive soit rendue, mais que la collectivité sache à quoi elle sengage en la matière. Ce ne sont donc pas seulement les bénéficiaires, mais aussi le contribuable et le citoyen, qui trouveraient leur compte à un rassemblement des dispositifs autour dune allocation simple et cohérente. Malheureusement, lécole monétariste et le système bancaire de réserves fractionnaires a entre temps gagné la faveur des politiques, et la moindre proposition de faire tourner la planche à billets donne aujourdhui des boutons aux dirigeants. Pour plus de détails, consulter le site des auteurs. ( Article Vu, ici. Que je fais suivre, car Excellent ). Comment financer le revenu universel? TVA sociale, flat-tax, création monétaire. Les options sont multiples. Une simple question de volonté politique? Le bal des idées politiques a ceci de commun avec le bal de jeunes premiers quil faut être recommandé pour y entrer.

Du coup, à la différence des tenants de l«allocation universelle ces théories défendent lidée dun dispositif non pas redistributif, mais directement distributif. Ce qui implique que son financement ne peut provenir que dune masse monétaire nouvelle, et non de la redistribution fiscale.

Décote de limpôt sur le revenu, exonération des charges sur les bas salaires, niches fiscales etc. Résultat de cette mise à plat, les calculs des diverses pondérations (âge, handicap) seraient largement simplifiés et le «parcours de largent (depuis ce nouvel impôt sur les revenus jusquà sa redistribution) deviendrait plus clair aux yeux de tous.